Lettre ouverte à Mr Thomas Thevenoud, représentant du peuple français à l’assemblée Nationale …

3 septembre 2016

Non classé

quot-j-ai-depuis-toujours-un-rapport-particulier-a-l-argent-je-ne-sais-pas-le-garder-je-le-depense-meme-quand-je-n-en-ai-pas-il-me-file-entre-les-doigts-quot-ecrit-thomas-thevenoud-photo-afp-1458947108

Monsieur,

Suite à vos problèmes de santé dont vous avez fait grand étalage il y a quelques mois lors de votre lynchage médiatique, je pensais, à tort manifestement, que votre phobie administrative, pourtant sévère, vous tiendrait éloigné de la scène politique : quelle ne fut pas ma stupeur de vous voir réapparaitre il y a quelques jours lors d’une grand-messe télévisuelle vespérale, alors que je vous croyais en convalescence prolongée !
Déjà, j’aurai dû me méfier : votre refus de démissionner de votre mandat électif malgré les charges accablantes, votre posture de victime à l’insu de votre plein gré, n’auguraient rien de bon …
Et vous revoilà donc, à l’identique dans votre costume politique étriqué, arguant de votre bonne foi : vous avez même écrit un livre, dont je tairai le titre pour ne pas vous faire de publicité gratuite, où vous expliquez que vos « problèmes » sont en fait ceux de tous les Français ! Belle tentative, un peu pathétique et un brin insultante pour l’intelligence de vos concitoyens, de mettre tout le monde dans le même bain pour vous exonérer de vos insuffisances : un nombre heureusement important de Françaises et de Français paie en temps et en heure ses impôts pour que la collectivité puisse fonctionner aussi normalement que possible, et ceci quel que soit le niveau de leurs revenus … Dois-je aussi vous rappeler à votre obligation d’exemplarité en tant que représentant du « peuple » ou pensez-vous encore, à l’instar d’autres Panama’s Boys, tels Mrs Cahuzac ou Balkany, que nous vivons toujours dans une république bananière ? Vous était-il donc impossible de garder un silence réparateur et une discrétion de bon aloi, pour revenir fanfaronner sous les lampions alors que nos oreilles résonnaient encore ?
La vie se chargeant souvent de vous rappeler que rien n’est jamais acquis, on apprend ce matin qu’en plus de vos impôts payés avec retard et beaucoup de mauvaise foi, la cantine de vos enfants ainsi que quelques contraventions sont toujours en souffrance ! Il semblerait que votre « phobie » ne soit pas complètement guérie, et qu’une diète médiatique sévère s’impose : j’’espère que vos électeurs, dans leur infinie sagesse, sauront préserver votre santé et ne pas renouveler votre mandat électif à échéance …

Poupondestroy |
rulouri exterioare iasi |
A La Bonne Herbe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asldgp91 debug
| Cestquoicemonde
| Diogenedesynope